Le Forum Economique Mondial prévoit que d’ici 2020 le top 10 des compétences demandées par les organisations sera de « se coordonner avec les autres, manager les personnes… et l’intelligence émotionnelle ».  Mais, quel est le vrai rôle des émotions dans l’entreprise ?

Pendant longtemps les émotions ont constitué un tabou dans le monde professionnel, néanmoins elles régulent notre niveau d’implication, d’adaptation et même d’efficacité. Pour le célèbre psychologue américain Daniel Goleman, auteur du livre L’intelligence émotionnelle, la réussite professionnelle dépend moins du quotient intellectuel ou des diplômes que du savoir-faire émotionnel de chacun.

En effet, selon une enquête réalisée par le cabinet CareerBuilder, 77% des managers déclarent privilégier l’intelligence émotionnelle d’un employé par rapport à son quotient intellectuel. Mais, qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle, et comment l’utiliser en entreprise ?

L’intelligence émotionnelle est un concept qui se réfère à la capacité de reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions et à composer avec les émotions des autres personnes. Dans le monde professionnel, que ce soit à la direction, aux ressources humaines ou au sein du management, l’intelligence émotionnelle correspond aux besoins de compétences humaines nécessaires à l’entreprise actuelle.

Prenons l’exemple des managers : afin de gérer efficacement leurs équipes, ils doivent être capables de détecter, plus ou moins, les ressentis de ses collaborateurs car les émotions agissent sur nos comportements, sur nos choix et sur nos perceptions.

Selon Paul Ekman, psychologue américain qui a inspiré la série Lie to me, il existe 6 émotions dites « premières » :

  • la peur
  • la joie
  • la tristesse
  • la surprise
  • le dégout
  • et la colère

L'impact des émotions dans les entreprises

Ses recherches montrent que, à chaque émotion lui correspond une expression, ce que permet de détecter avec plus ou moins d’exactitude, dans quel état se trouve autrui. Mais, que faire de tout cela en entreprise ? Cet outil est sans doute utile pour les managers afin de repérer les ressentis de ses collaborateurs et motiver ses équipes, car les émotions impactent l’efficacité individuelle et collective.

L’émotion est la base des relations humaines et sociales, et par conséquent une entreprise qui se considère respectueuse avec ses salariés doit forcément s’inscrire dans l’acceptation des émotions. C’est donc dans cet objectif que la formation des managers, des professionnels des ressources humaines, ou encore de l’ensemble des collaborateurs devient un élément incontournable. S’approprier des outils du médiateur ou des techniques de la communication non-verbale peut faire la différence dans une entreprise, association ou collectivité qui veut s’inscrire dans une démarche respectueuse des relations sociales.