Les dirigeants de l’IEDRS délivrent le premier label QRS®

 

 

En effet, un an auparavant, nous avons été alertés par des salariés d’une entreprise qui se trouvaient dans une situation conflictuelle et un état d’esprit très compliqué créant un climat social délétère.

 

L’entreprise, et plus précisément, la nouvelle direction, à la vue de ses éléments et surtout de la situation, nous a sollicités pour mettre en place un QRS® et ainsi effectuer dans un premier temps, un Inventaire systémique de Qualité de vie au Travail (ISQVT) qui nous a permis de relever des cas de présumé harcèlement moral, des défauts de management ect.

 

À l’issue de ce diagnostic, nous avons préconisé des pistes d’actions concrètes accompagnées d’un plan de formation structuré et d’une période de suivie. À l’issue de cette dernière, nous avons ré-effectué un ISQVT qui nous a démontré toute l’utilité de cette démarche ce qui nous a permis de leur délivrer le Label QRS®. Les salariés sont désormais dans un état d’esprit ouvert et, sont plus productifs.

Une formation a été effectuée, cette dernière a permis aux salariés de comprendre l’importance des comportements sur leurs relations et les impacts positifs ou négatifs de certaines attitudes sur le déclenchement de situations conflictuelles.

 

 

Une formation a été effectuée, cette dernière a permis aux salariés de comprendre l’importance des comportements sur leurs relations et les impacts positifs ou négatifs de certaines attitudes sur le déclenchement de situations conflictuelles.

 

Il est à noter que compte tenu des antécédents douloureux qu’ont vécu la majorité du personnel, nos entretiens individuels se sont orientés sur des accompagnements personnalisés. Ceci a permis à chacun de pouvoir s’exprimer et d’entrevoir des pistes personnelles d’actions pour prévenir des conflits.

 

Nos actions et plus particulièrement celles menées par le nouveau directeur, sensible à nos recommandations qui s’est investi dans le processus d’amélioration des relations sociales ont conduit à une nette progression du climat social.

 

C’est pourquoi la ré évaluation de notre indicateur de qualité de vie au travail (passant de 17% à 94%) démontre de manière extrêmement favorable l’efficience de toutes les actions engagées.

 

Nous avons pu constater que l’ambiance dans l’établissement est sereine et apaisée. Cet état de fait est dû à plusieurs facteurs tant organisationnels que structurels.