Brittany Ferries traverse une passe difficile sur le plan financier du fait de la baisse d’une part de la Livre sterling et de la crise de manière générale d’autre part. Ces difficultés ont entrainé des relations sociales tendues légitimes: inquiétude des salariés quant à leur avenir. cependant le dialogue social n’a pas été rompu et les syndicats et la direction ont trouvé un accord pour permettre de passer ces événements avec sérénité. Chacun a fait un pas vers l’autre et les partenaires sociaux ont pu établir un plan d’actions concrets avec la direction pour le bien de l’entreprise.

Nous pouvons noter la bonne tenue des échanges et surtout insister sur ce que l’IEDRS préconise: un dialogue ouvert et des échanges responsables qui permettent à chacun de bien comprendre les faits et les conséquences des événements de l’ensemble du système. Il est essentiel de faire les liens entre la qualité du travail , la qualité de vie au travail et les obligations économiques à tenir. Dans le cas de Brittany Ferries l’aspect économique a été semble-t-il bien expliqué pour permettre à chacun de prendre ses responsabilités pour agir sur des aspects techniques mais également financiers.

Share Button