La ministre déléguée à la Francophonie Madame Yamina BENGUIGUI a été contrainte de prendre un avion privé de l’Élysée pour se rendre en Afrique au sommet de la Francophonie prévu de longue date. Ce voyage sur le Falcon présidentiel aurait coûté la bagatelle de 140 000 euros selon les sources du Canard enchaîné. Alors que le président de la République a donné des directives très claires concernant les dépenses de l’état en recherchant à les minimiser , Madame BENGUIGUI montre l’exemple de ce qu’il ne faudrait pas faire. Comme méthode pédagogique il y a de meilleures techniques.

Le gouvernement tente d’expliquer qu’il n’y avait pas d’autres choix possibles. Cependant le fameux « Gouverner c’est prévoir » ne doit pas être convenable dans un tel cas. Et pourtant l’organisation de ce sommet était prévu de longue date , donc noté sur les agendas des personnalités susceptibles d’y assister, il parait assez évident qu’il y a eu erreur dans la programmation, un oubli,….une boulette. Pourquoi alors ne pas dire clairement ce qui s’est passé , au lieu de noyer le poisson dans des explications « alambiquées » et dignes d’interprétations.

Nous avons le droit à l’erreur et nous devons également avoir à quelque niveau que ce soit droit et devoir à l’humilité.

Nous avons fait une erreur et nous ferons tout pour que celle ci ne se reproduise pas …..ne prenons pas les individus pour des sots , nous faisons également des erreurs acceptons de les reconnaître cela contribue à la bonne qualité des relations.

 

Share Button