La restructuration du Groupe SANOFI a fait déjà couler beaucoup d’encre, les décisions de suppressions de postes alors que l’entreprise réalise des profits conséquents interpellent l’ensemble de la classe politique et en premier lieu les salariés eux mêmes qui ont du mal à comprendre de tels fonctionnements.

les interprétations vont bon train , les prêts d’intention sont faciles à déclencher dès lors qu’aucune explication, et aucune concertation en amont soient faites.

Les salariés se rebiffent et les syndicats ont claqué la porte lors du dernier Comité d’Entreprise.

Nous n’avons pas beaucoup progresser sur le terrain du dialogue social, en effet les IRP ( Instances Représentatives du Personnel) ne sont pas clairement associées à la vie de l’entreprise et ne semble être concertées qu’au dernier moment. Les réflexions sur l’avenir de l’entreprise , les innovations technologiques, les nouvelles stratégies, les problématiques économiques devraient être discutées avec l’ensemble des acteurs pour envisager des solutions les plus appropriées aux situations. Prendre les interlocuteurs de l’entreprise pour des adultes seraient déjà une grande avancées sociales.

Share Button